UTMB : DE L’OR EN BARRE POUR POMMERET, CHAVEROT, HOKA ET LE CABB ! / 26-28 – 08 – 16

En s’appropriant sans autre forme de procès le géant montblanais qui soufflait ses 14 bougies, le Gessien Ludovic Pommeret, 41 ans, et la Haut-Savoyarde Caroline Chaverot, 40 ans le 16 octobre prochain, inscrivent définitivement leurs noms dans le panthéon de l’ultra-trail. C’est la seconde fois seulement dans le palmarès de cette épreuve mythique qu’une édition revient à deux Français après celle de 2015, décrochée alors par Xavier Thévenard et Nathalie Mauclair.

Les causes de leur triomphe sont multiples. Mettons d’abord en exergue leurs prodigieuses qualités athlétiques, leur mental d’acier et leur détermination sans faille, qui à vrai dire ne sont un secret pour personne. Ainsi, leurs réactions après course témoignent avant tout de leur indestructible foi en la victoire, tous deux repoussant sans relâche la moindre parcelle d’adversité, si redoutable soit-elle.

50ème aux Chapieux (km50), accusant alors un retard de près d’une heure sur l’avant-garde en raison de douleurs gastriques, Ludo réussira une remontée insensée, la disparition de ses maux de ventre au moment de démarrer l’ascension du col de la Seigne (km60) décuplant ses forces. Insatiable, il intégrera 2h30 plus tard le top 15 avant d’atteindre le refuge Bertone (km85) en 10ème position puis le 5ème rang sur la rampe conduisant à Champex (km126). Les rênes de la compétition, il les saisira définitivement dans la grimpée vers Catogne (entre les km142 et 147,5), et ce après avoir déposé l’Américain Zach Miller (Nike Trail Team) qui caracolait en tête une fois passé Saint-Gervais (km20). A n’en pas douter, un renversement de situation qui fera date !

Si son succès semblait improbable au vu de sa cauchemardesque première partie, celui engrangé par Caro était davantage prévisible, du moins apparemment, la native de Genève prenant d’emblée les commandes pour, in fine, ne plus les lâcher. Pourtant, nul n’avait oublié le scénario de l’an passé lorsqu’elle accaparait sans discontinuer la place de leader avant d’abdiquer à Vallorcine (km153). Un scénario qui aurait pu très bien se reproduire au regard du faible écart la séparant de son inoxydable dauphine en la personne de la Suissesse alémanique Andrea Huser (Mammut Pro Team), celle-ci l’ayant battue 11 mois auparavant aux Aiguilles Rouges. Oscillant entre 25’ au refuge Bonati (km92) et 4’ à Trient (km172), ce différentiel s’élèvera finalement à 7 petites minutes. La lauréate ne manquera pas d’ailleurs de souligner que ce fut la course la plus éprouvante depuis ses débuts en trail survenus le 13 mai 2012 au Salève. Son malaise à l’arrivée ne fera d’ailleurs que conforter ses dires.

Preuve de leur hégémonie, la 3ème dame, à savoir l’Espagnole Uxue Fraile Azpeitia (Team Vibram), franchira la ligne bien après, précisément 1h54 après Caro et 1h47 après Andrea. Et leur classement au scratch, en l’occurrence 20ème et 21ème, démontre que peu d’hommes leur ont été vraiment supérieurs.

En réalité, les prestations de ces deux quadras reflètent amplement leur mainmise sur le prestigieux circuit de l’Ultra-Trail Word Tour, les cinq manches concourues en Europe tombant sans coup férir dans leur escarcelle : la Transgrancanaria, le Madeira Island Ultra Trail et donc l’UTMB pour Caro ; le Laverado Ultra Trail puis l’Eiger Ultra Trail pour Andrea qui par ailleurs n’hésitera pas, le 20 octobre prochain, à prendre le départ de la… Diagonale des Fous ! De son côté, la Franco-Suissesse aura la faveur des pronostics à l’occasion des Championnats du Monde de Trail, concourus neuf jours plus tard au Portugal.

Autre facteur prépondérant qui aura permis la prouesse de nos deux Français, le coaching concocté par ces figures de proue que sont Philippe Propage et Jean-Louis Bal. Le premier deviendra ainsi le premier entraîneur de Ludo, le second prenant en charge Caro en lieu et place de Pascal Balducci. Tous deux veilleront notamment à alléger le calendrier de leurs poulains, accoutumés jusque-là à enfiler l’hasardeuse panoplie du stakhanoviste. Une décision d’autant plus opportune qu’ils affrontaient une distance jamais parcourue jusque-là dans son intégralité.

Nos deux champions et leurs coachs ne furent pas les seuls à être comblés. Respectivement manager du Team Hoka et président du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB), Christophe Aubonnet et Didier Traoré savouraient également tout leur bonheur en accomplissant un incroyable doublé. Une grande première pour un team et une formation FFA dans l’histoire de l’UTMB !

François Vanlaton

.
COMPTES RENDUS :

– Celui de Ludovic Pommeret qui figure sur sa page Facebook Athlète :
https://www.facebook.com/ludovic.pommeret.9/posts/1747894105484078

– Celui de Caroline Chaverot qui figure sur sa page Facebook Athlète :
https://www.facebook.com/notes/caroline-chaverot/quand-un-r%C3%AAve-devient-r%C3%A9alit%C3%A9/893185437478567

– Celui de Trails Endurance Mag, rédigé par Luc Beurnaux, qui figure sur le site Web éponyme :
http://www.trails-endurance.com/actus/trail/utmb-consecration-pour-l-pommeret-et-c-chaverot/

.
RESULTATS PARTIELS :

Scratch (2555 partants, 1468 classés dont 131 femmes, 1087 abandons) :
– Ludovic Pommeret : 1er (1er V1) en 22h00’02.
Relègue à 26’03 le Lituanien Gediminas Grinius (Team Vibram), 2ème (1er senior).
– Caroline Chaverot : 1ère (1ère V1, 20ème au scratch) en 25h15’40.
Relègue à 7’16 la Suissesse Andrea Huser (Mammut Pro Team), 2ème (2ème V1, 21ème au scratch).

.
RESULTATS COMPLETS :

Ils figurent sur le site Web de l’UTMB :
http://utmb.livetrail.net/classement.php?course=utmb&cat=scratch

.
PHOTOS :

caroline-chaverot-et-ludovic-pommeret-a-leur-arrivee-a-chamonix-147238258214ème édition de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, 27 août 2016. Ludovic Pommeret et Caroline Chaverot sur la place du Triangle de l’Amitié à Chamonix, à l’issue de leur épopée triomphale.

14222116_893245860805858_408065140924565442_n14ème édition de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, 27 août 2016.
Ludovic Pommeret et Caroline Chaverot à l’heure du champagne.


Laisser un commentaire