DECRYPTAGE ET ANALYSE UTMB 2016

Quelle belle édition ce cru 2016 de l’UTMB !!

Il a fait chaud, très chaud, très très chaud…

>>> ANALYSE FEMMES PLUS BAS !!

De beau monde sur la ligne, beaucoup de favoris sont là, prêt à en découdre :

  • le grand favori annoncé est clairement l’espagnol Luis Alberto Hernando qui a remporté cette année la Transvulcania 75km, 3ème de Zegama, et surtout Champion du Monde Skyrunning sur le 105km du Buff Epic Trail en Espagne 6 semaines avant l’UTMB… Est-ce qu’il aura bien récupéré ?
  • Il y a les autres Espagnols : Tofol Castaner, 2ème du l’Ultra Madeire et 12ème de la roulante mais usante Western States fin juin. Egalement Miguel Heras, qui peine à retrouver un niveau mondial depuis quelques années mais qui peut jouer un rôle. Jordi Bes, un niveau en dessous mais qui pourrait jouer un top 15 ou 10 en pleine forme.

  • Un américain remportera-t-il enfin cet UTMB ? Une véritable armada débarque au départ avec plusieurs fusées pleines de fougue, de jeunesse et de fraicheur : David Laney, 3ème l’année dernière après un finish de folie, il part clairement pour un nouveau podium voire la gagne… Jason Schlarb, récent co-vainqueur (avec Kilian Jornet) de la mythique et très exigeante Hardrock100 aux USA, tente le doublé mais aura-t-il récupéré ? Zach Miller vainqueur de la CCC l’année dernière se lance ici sur son premier format 170km tout comme Tim Tollefson son pote, 2ème de la CCC derrière Zach l’année dernière… ils veulent enflammer la course mais tiendrons t’ils jusqu’au bout ?
  • Les français qui réussissent plutôt bien ici à Chamonix mais en l’absence de Xavier Thevenard, François d’Haene (double vainqueur chacun), qui pourraient leur succéder ? Julien Chorier, spécialiste de la distance ne vient pas en touriste tout comme Fabien Antolinos 5ème l’an passé. Ludovic Pommeret au grand palmarès et 2ème de la dernière Diagonale des fous n’a jamais préparé aussi bien un rendez-vous. Thomas Lorblanchet 4ème de la Western States passera t’il la montagne ?
  • Le norvégien Didrik Hermansen, vainqueur des 125km de la Transgrancanaria début mars et 2ème de la Western States supportera-t-il ce 3ème gros ultra de l’année ?
  • Le suisse Diego Pazos fait une belle année 2016, 3ème de la Transgrancanaria mais surtout vainqueur du difficile 80kkm du Mont Blanc et de l’Eiger Trail (100km) mi-juillet, est dans pas mal de petits papiers de favoris
  • Le lituanien Gediminas Grinius est partout autour du global à truster les places d’honneurs et les podiums, c’est un métronome, mais il a déjà énormément couru cette année, sera-t-il assez frais ?
  • L’allemand Stephan Hugenschmidt peut-il créer la surprise malgré son statut de « 2ème favori » de la liste ITRA : il a remporté le 130km de l’Irontrail des Grisons 3 semaines avant…. Et 6ème de la Transvulcania en mai
  • Andy Symonds, le plus français des Anglais, revient en grande forme après une longue absence, il a remporté le Lavaredo Ultra Trail et 2ème des championnats du Monde Skyrunning derrière Luis Alberto… arrivera-t-il à suivre ?
  • Ryan Sandes le sud-africain part pour un top 10 voire mieux…
  • Entre autres….

Bon, vous le devinez, ça annonce une course palpitante et c’est parti vite, très vite…… sous une grosse chaleur !!

PREMIERE PARTIE : les favoris sont là !

Dès le départ, la plupart des favoris sont aux avants postes, sur le premier pointage au Delevret après presque 14 km et 870m positif :

point delevretClassement Delevret

On peut noter que les 2 américains Tim Tollefson (37ème – 1h23) et David Laney (46ème – 1h24) ne sont pas dans les top premières places.

Entre Le Delevret et la Croix du Bonhomme

Voyons comment se sont comporter ces leaders sur les pointages suivants jusqu’au 1er grand col de la Croix du Bonhomme au km 45 et 2900m positif :

profil bonhommeevolution delevret bonhomme

On peut remarquer :

  • Zach Miller est parti en boulet de canon
  • Ludo Pommeret semble totalement décroché et au bord de l’abandon à 45min derrière Zach
  • DEJA OUT : CASTANER – ZUPANCIC – SCHLARB
  • Diego Pazos tout comme Hermanson rétrogradent largement (ampoule aux pieds pour Diego)
  • La plupart des coureurs d’ailleurs rétrogradent aussi… gestion ou partis trop vite ??

Faisons donc le point au refuge de la Croix du Bonhomme :

class bonhomme

  • Zach Miller avec 10 min d’avance : mais qu’est ce qu’il fait ????
  • Un groupe de 4 derrière avec les français Julien et Fabien avec les 2 ogres espagnols Luis Alberto et Miguel
  • Un peu plus loin les autres à 7 min derrière les autres suivent et sont assez proches
  • Laney et Tollefson sont remontés un peu

 

Evolution entre le Bonhomme et Courmayeur :

La nuit est donc tombée, voyons l’évolution entre le Col de Bonhomme et l’arrivée à Courmayeur après 80km et 4600m positif… ce n’est pas tout à fait la moitié course mais une bonne grosse partie est effectuée et les masques commencent à tomber !!

evolution bonhomme courmayeur

  • Zach Miller caracole en tête avec plus de 15min d’avance sur un groupe de 3 : Julien Chorier – Fabien Antolinos et Miguel Heras
  • Le grandissime favori espagnol Luis Alberto Hernando a abandonné au Lac Combal souffrant des pieds aussi…
  • Jordi Bes est passé 360ème en ayant perdu plus de 3h mais reste en course…
  • Prime de la régularité à Tim Tollefson et Andy Symonds

Le jeu des arrêts au ravito va commencer à rentrer en compte, surtout sur ce point essentiel de Courmayeur avant de repartir, le jour va bientôt se lever et ils annoncent toujours du très chaud patate !!

Voyons voir donc le classement à la sortie du ravito Courmayeur ainsi que les temps de ravitaillement :

courmayeur sortie et pause

  • Zach Miller aura 17 min d’avance à la sortie du ravito après seulement 2’21 de pause
  • La palme de la pause la plus rapide, d’ailleurs on ne parle pas ici de pause mais de « passage », revient à Javier Dominguez Ledo
  • Juste derrière lui l’américain Tim Tollefson qui semble gérer sa course à la perfection et qui repart 10ème du ravito
  • On remarque que Ludo Pommeret a fait son retour dans le top 15 progressivement mais qu’il est toujours à 45 minutes de l’homme de tête
  • David Laney et l’italien Ornati feront la plus belle affaire à ce ravito, passant respectivement de la 20ème à la 14ème pour Laney et de la 27ème place à la 19ème place pour Giulio ! Sont-ils passés trop rapidement ?

 

Partie Courmayeur > Arnuva

Les coureurs partent pour affronter la belle montée jusqu’au refuge Bertone, puis le chemin bien vallonnant entre Bertone et le refuge Bonatti avant de redescendre sur Arnuva. Voyons qui a fait cette portion le plus vite :

profil arnuvatemps courma-arnuva

  • Ludo Pommeret, l’homme perdu à la 50ème place en pleine nuit, revient progressivement dans la course !!
  • David Laney, parti prudemment et assez loin des leaders au tout début semble encore frais, va-t-il nous refaire le finish de l’année dernière ?
  • Julien Chorier semble caler un peu, toujours 2ème mais qui ne fait que le 10ème temps de cette section… peut-être qu’il gère…
  • Javier Dominguez Ledo semble aussi accuser le coup puisqu’il fait 15min de plus que Ludo sur cette section !!

 

Evolution entre Arnuva et Champex-Lac

La chaleur va commencer à être là dès le petit matin, et ils s’attaquent à la montée du Grand Col Ferret avant de basculer dans la longue et interminable descente roulante sur plus de 20km qui va user les organismes avant de remonter jusqu’au Lac de Champex.

Analysons les temps sur cette portion :

profil champextemps arnuva-champex

  • Ludo Pommeret toujours meilleur temps, il confirme son retour en forme et il va bien plus vite que tout le monde et pointe à la 5ème place ici, va-t-il continuer son incroyable come-back ????
  • Zach Millet, mène toujours la course mais semble complètement craquer et n’a plus que 2 minutes d’avance sur le duo français Antolinos – Chorier
  • Grinius continue de gérer parfaitement son allure et remonte à la 4ème place
  • Beau rythme aussi pour Tim Tollefson qui remonte doucement…
  • Andy Symonds craque aussi totalement, et abandonnera ici !
  • On remarque aussi la disparition de Miguel Heras et Arnaud Lejeune, abandon pour eux aussi…

 

Entre Champex et Trient :

Dans la montée vers la Giète, Fabien Antolinos craque un peu, Ludo continue à grappiller du temps, dépasse Julien Chorier et revient à hauteur de Grinius, 2ème !!!

Le point à Trient à 28km de l’arrivée :

class trient

  • Un trio s’est formé à l’avant de la course avec Zach Miller, Grinius et Ludo Pommeret qui sont dans le même temps… Quelle fin de course à suspense !!
  • Fabien Antolinos jette l’éponge ici…
  • Tim Tollefson passe à la 5ème place sur un très bon rythme par rapport aux autres…
  • David Laney semble aussi sur un rythme plus rapide que tout le monde…
  • Sébastien Camus se maintient dans le top 10 même si ça devient difficile (comme tout le monde en même temps)

Entre Trient et Vallorcine

La chaleur est assez étouffante maintenant et les coureurs attaquent Catogne !!

Dans cette montée Ludo passe vite à l’attaque, enfin il maintient juste son rythme tandis que Zach Miller est au bout du rouleau et va maintenant regarder derrière lui pour tenter de conserver le podium…

Le point à Vallorcine, dernière grosse zone d’assistance et ravito à 18km de l’arrivée :

profil vallorcineclass valorcine

  • Ludo Pommeret s’envole vers la victoire mais va-t-il tenir ?
  • Grinius est en embuscade
  • Zach Miller concède énormément de temps, il a dû mal à descendre et souffre terriblement, il lui reste « quand même 18 minutes d’avance sur le 4ème
  • Tim Tollefson nous fait un retour à la David Laney, va-t-il aller chercher Zach ?
  • Julien Chorier se maintient mais c’est très difficile
  • David Laney est là, il grappille du temps, va-t-il nous refaire le même coup

 

Dernière partie : Vallorcine > Chamonix

Dans la montée de la tête au vent, le podium va encore évoluer :

temps vallorcine-tete vents

  • Tim Tollefson a du feu dans les jambes, il comble son retard sur Zach Miller et le double même avant Tête aux Vents… va-t-il revenir sur Grinius ?
  • D’autant plus que le lituanien est dans le très duuuuur aussi, il a perdu 15min sur Tim dans cette montée et ne compte « plus » que 10min d’avance…
  • Ludo est toujours à bon rythme, sauf pépin la grande victoire l’attend à Chamonix…
  • David Laney est sur un rythme soutenue aussi, va-t-il revenir sur Zach ??
  • Julien Chorier est dans le dur aussi, tout comme Seb Camus qui souffre durement (1h49 pour monter), vont-ils conserver leur top 10 ?

Qui EST descendu le plus vite sur Chamonix ??

derniere-descente

  • David Laney et son finish légendaire le prouve sur cette dernière section de descente, c’est lui qui a été le plus rapide…
  • A quelques secondes c’est Javier Dominguez qui va chercher son top 5 en dépassant Zach dans cette descente.
  • Ludo Pommeret est connu pour ses qualités de descendeur aussi, il est assez loin, mais avec presque 30min d’avance à la Flégère, il n’avait juste qu’à se laisser glisser sur Chamonix..
  • Julien Chorier, au bout de l’effort se fera passer par Seb Camus, mieux descendu !

 

16h – CHAMONIX

Un monde de folie, il fait chaud, beau et c’est la GRANDE VICTOIRE POUR LE FRANÇAIS LUDOVIC POMMERET en 22h tout pile !!!

class final

Lui qui était 50ème à minuit, mal, au bord de l’abandon…. Quelle belle victoire pour cet homme discret, travailleur et qui voulait se rattraper après de nombreux échecs ici. ENORME BRAVOOOOO !!

Derrière lui arrive le lituanien Gediminas Grinius 26min après, une consécration pour cet homme tout aussi discret, qui parcours le monde à longueur d’année sur tous les trails du World Tour, toujours régulier et d’une énorme gentillesse (comme presque tous d’ailleurs !!)

Et c’est à nouveau un américain 3ème de cet UTMB, après Laney l’an passé, c’est Tim Tollefson qui fait plaisir à voir sur la ligne après un finish de foliiiiiiie, il termine en 22h30 à seulement 4min de Grinius… heureusement qu’il n’y avait pas 5km de plus !!

David Laney vient « mourir » à la 4ème place, il a tenté le retour impossible, il n’était pas loin de refaire le même coup qu’en 2015 mais c’est tout de même une superbe 4ème place en 22h41 !

Javier Dominguez Ledo a géré comme un métronome pour venir finir à une belle 5ème place !

 

Félicitations : 

– Ludovic Pommeret : forcément, il n’était pas le plus attendu mais c’était son année et il a prouvé qu’il aurait été dur à battre…. qu’est-ce que ça aurait donné s’il n’avait pas eu son gros coup de mou au 1er tiers de course ?
– Zach Miller : il est jeune, c’était son premier format 170km, il n’a pas eu peur, il est parti à bloc devant, sans jamais se retourner ni s’occuper de quoi que ce soit
– Tim Tollefson : pote de Zach, il est resté en dedans pour sa gestion de course et ça a payé pour son premier format 170km aussi, 3ème au final, bravo !

– L’italien Giulio Ornati n’a fait QUE GAGNER des places sur TOUS les pointages pour venir finir dans le top 10 !

Satisfactions :

– Sébastien Camus : dans le top 10, il est très content à l’arrivée, il a oscillé entre haut et bas mais il a maintenu ce top 10 qu’il est venu chercher même si dans sa tête il pensait sans doute espérer mieux mais vu le plateau au départ, c’est super !
– David Laney : 3ème l’an passé, 4ème cette année, vu les circonstances de course et le plateau, il doit être satisfait de ce top 5
– Javier Hernandez Ledo : régularité son maitre mot, il a profité des défaillances et abandon pour prendre un joli top 5 !

Dommage :

– Luis Alberto Hernando : abandon (trop) rapide….qu’aurait-il fait s’il n’avait pas eu ses problèmes de pieds ?
– Diego Pazos : même chose, peut être un ton en dessous sur le papier, il n’aurait sans doute été pas loin du compte…

Déceptions :

– Julien Chorier : venu pour s’approcher du podium, il termine 8ème en 23h13 ! Il aura eu tout de même le mérite d’aller au bout de son aventure, et ça, ce n’est pas donné à tout le monde !!

– Les espagnols : ils avaient une armada impressionnante pouvant faire presque le triplé, ils ont très vite déçu et abandonné les uns après les autres…. Heureusement que le sage Javier Hernandez Ledo était là pour sauver l’honneur !
– Ryan Smith : 8ème en 2015, nul doute qu’il visait aussi bien voire mieux cette année et il termine « seulement » 22ème en 25h37

– Andy Symonds : avec ces derniers très bons résultats, il aspirait à mieux, mais tout juste revenu de plusieurs années de galères, il en a déjà peut être trop fait cette année !

– L’allemand Hugenschmidt, 2ème favori à la cote ITRA, il arrête à Courmayeur

– Le norvégien Didrik Hermansen, aspirait également à un top 5, mais vite disparu aussi et abandon à Courmayeur !!
– Fabien Antolinos : il s’était préparé spécifiquement depuis de longs mois pour cet UTMB, il est bien parti, il semblait gérer mais malheureusement il abandonne à Trient…

Analyse entre les 2 moitiés de course :  

Partie Chamonix > Bertone = 85km et 5300m positif

Partie Bertone > Chamonix = 85km et 4700m positif

2 moitiés

– A 5 minutes près Ludo fait le même temps entre la première moitié et la 2ème moitié…

– Ludo fait d’ailleurs la meilleure 2ème moitié, on l’avait deviné vu son come-back, il met quand même près de 25 minutes au 2ème meilleur temps de Tim Tollefson, juste devant David Laney l’autre américain au retour superbe !

– Zach Miller, en tête à Bertone, réalise le 13ème temps sur cette deuxième partie… soit plus d’1h30 concédé sur Ludo.

– A noter le meilleur ratio pour Ryan Smith qui a vécu une difficile première moitié puisqu’il pointe à la 60ème place à Bertone mais avec le 14ème temps et le meilleur équilibre entre les 2 partie, remontera à la 22ème place sur la ligne !

– Julien Chorier a vécu une deuxième moitié difficile avec seulement le 12ème temps… presque le même que Zach.

Evolution TOP 10

Et si maintenant on regardait l’évolution du TOP 10 final sur l’ensemble de la course :

evolution top10 final

– On remarque que les gars les mieux classés à la fin, n’était pas les mieux classés au début

– Tandis que les 3 gars (retirons Ludo Pommeret) qui étaient en tête au début ont perdu des places précieuses dans le final…

Evolution des places pour les favoris annoncés avant le départ :

En rouge = perte de place

En vert = gain de place ou stabilisation

favoris resultats

 

ET ALORS DU COTE DES FILLES ??

Chez les femmes, ne nous cachons pas, la liste des têtes d’affiche est moindre par rapport à d’autres épreuves… mais celles qui sont là, ont le mérite d’être là !!

La première favorite à la côte ITRA est ….. Rory Bosio et non Caroline Chaverot qui est juste derrière pourtant c’est Caro qui a tout gagné cette année, avec des top 10 scratch, du lourd, du très lourd !!

Rory surf encore sur ces perfs d’il y a quelques années, notamment son exceptionnel 7ème place au scratch sur l’UTMB 2013 en un peu plus de 22h30 !!

Malheureusement, ce temps est loin, elle peine à revenir à son meilleur niveau, elle tente mais abandonne souvent, toujours embêtée pas des pépins de santé… Dans quel état physique et d’état d’esprit est-elle sur la ligne ?

Caroline Chaverot donc, on en a parlé un peu, c’est l’ogre de 2016, elle a gagné toutes ses courses, très largement avec plusieurs heures d’avances parfois, et rivalise même dans le top 10 hommes et n’était pas loin du top 5 sur des épreuves extrêmement relevé comme le 80km du Mont Blanc… Après sa désillusion dans l’année dernière, va-t-elle prendre sa revanche, mais la question est presque : combien d’heure va-t-elle mettre dans les dents aux autres ?

L’espagnole Uxue Fraile Azpeitia, 2ème l’année dernière derrière Nathalie Mauclair vient pour tenter de faire aussi bien, dans quelle forme est t-elle ?

Magdalena Boulet, l’américaine gagne beaucoup de course de l’autre côté de l’Atlantique, elle est bien moins connue en Europe mais reste une candidate sérieuse au podium…

Andrea Huser est un phénomène, tout comme sa compatriote Suisse Denise Zimmermann d’ailleurs : ces filles enchainent les ultras comme ceux qui enchainent un footing du dimanche de 35min… D’ailleurs les deux étaient dans les Grisons (canton Suisse), 3 semaines avant pour faire l’Irontrail, un tout petit trail de…. 200km et 12000m positif où c’est Andrea qui gagne… au scratch !! Et Denise ? et bein Denise termine 2ème au scratch !!! La question est de savoir comment elles auront récupéré même si c’est une question qu’elle ne se pose jamais !

L’italienne Francesca Canepa est là, on ne connait pas trop sa forme, mais on sait qu’elle vise plutôt un ultra de 330km une semaine après…

Autre française, Juliette Blanchet, vient pour essayer d’accrocher un top 10 et si la forme est là, pourquoi pas aller un peu plus haut…

 

Faisons un premier point au Delevret :

f-class-delevret– Caroline prend direct les commandes dès le début, avec près de 3min ici… on ne sait pas s’il faut dire « déjà » ou « seulement » !

– Rory Bosio est là, dans le paquet de 5 filles qui suivent derrière Caro…

– La française Juliette Blanchet, partie pour essayer de rentrer dans le top 10 est juste derrière!

Le point aux Contamines :

  • f-contaminesCaroline continue de prendre de l’avance
  • Rory Bosio rétrograde en 8ème position et ça sent pas très bon….
  • Andréa et Magdalena sont en chasse de Caro

 

Evolution entre CONTAMINES et le Col du Bonhomme :

f-bonhomme

– Caroline continue d’accentuer son avance sur la Suissesse Andrea Huser qui a pris la 2ème place avant les Contamines, et possède 10min d’avance !

– La funny Américaine Rory Bosio a disparu… déjà abandon.. elle était descendue 8ème au pointage Contamines

– L’italienne Canepa n’est plus là non plus…

– Juliette Blanchet remonte tranquillement, il y a le temps !

– Denise Zimmermann gagne 9 places sur la portion Contamines – Col du Bonhomme

 

La suite est beaucoup plus limpide chez les filles pour l’instant,

Evolution entre le Col du Bonhomme et l’entrée dans Courmayeur :

f-evolution-bonhomme-courmayeur

– les positions n’ont pas beaucoup évoluées sur cette (longue) portion de course entre Col du Bonhomme et l’entrée dans le ravito de Courmayeur

– Caroline a maintenant 20min d’avance…. Jusqu’à combien d’avance peut-elle avoir ?

– Andrea Huser fait le trou derrière elle

– Juliette continue sa remontada !!

– L’américaine Magdalena Boulet accuse un peu le coup depuis un moment… sauf si elle gère ?

– Apparition dans le top 10 de Ildiko Wermescher la hongroise alors qu’elle était 22ème au Bonhomme

 

Qui est passé le plus vite à ce ravito important de presque mi-course ?

f-ravito-courmayeur

– Andrea n’a vraiment pas trainé, elle prend 2 fois moins de temps que Caroline, elle joue son va-tout !

– Juliette semble être bien, elle passe très rapidement aussi, et si elle était la surprise de cette 2ème moitié ?

– L’américaine Aliza Lapierre et l’anglaise Sophie Grant font toutes les 2 une belle opération ici…. Pour le moment !

Evolution entre Courmayeur et Arnuva

Comment ont-elles géré la partie jusqu’à Arnuva avec la montée à Bertone sous le cagnard ?

f-cournameur-arnuva

– Caroline Chaverot continue de dominer la course et accentue son avance de 6 minutes sur Andrea, ce n’est à la fois pas beaucoup, mais ça commence à faire près de 25min d’avance et la mi-course est dépassées…

– Le 2ème temps est au crédit de la japonaise Kaori Niwa avec seulement 3 minutes de plus que Caro

– Cristina Bes Ginesta semble accuser le coup, dur dur !!

Evolution jusqu’à Champex LAC

Et le terrible Grand col Ferret, puis la longue interminable descente et le « coup de cul » de Champex… ça donne quoi ?

f-arnuva-champex

– hop hop hop, alors celle-là, on ne s’y attendait pas que Caroline coince un peu et/ou qu’Andrea mette le turbo !! Elle reprend presque 11 minutes à Caro !! Mais que va-t-elle nous faire ??

– En tout cas, le podium semble fixé : l’espagnol Uxue Fraile Azpeitia a beaucoup d’avance sur Juliette, reste juste la nouvelle incertitude de la remontée d’Andrea.. est-ce une gestion de Caro ? Et pour la suite, Andrea revient-elle encore ?

Evolution entre Champex et Trient :

f-evolution-chempex-trient

– Incroyable !!!!! Andrea reprend 5 minutes entre Champex et la Giète + 4 minutes entre la Giète et Trient… elle revient à moins de 5 minutes de Caroline, et même bien plus près (ce qui ne se voit pas sur les pointages) !! C’est fouuuuuuu !!

– Caroline va-t-elle pouvoir se relancer ? Andrea peut-elle continuer son rythme fou ?? Pour rappel elle a remporté un trail de 200km (Irontrail des Grisons) devant tous les hommes il y a seulement 3 semaines…

– Derrière les positions se figent, pas mal d’écart entre les filles donc peu d’évolution…

Dans la montée de Catogne :

f-temps-trient-catogne

– Et bim, Caroline a remis un coup de collier pour ne pas se laisser doubler trop facilement, elle met 8 min à Andrea qui accuse probablement un peu le coup aussi… mais 13min d’avance pour Caro, ce n’est pas énorme à la vue de ce qu’il reste…

– Ça devient dur pour Uxue qui perd presque 10min sur Juliette notre française mais elle a encore presque 45min d’avance…

– Toujours pas d’évolution dans le top 10 !

 

Le point à Vallorcine

f-point-vallorcine

– Caroline compte « seulement » 12min fragiles sur Andrea avant la dernière partie, loin d’être simple

– Juliette est revenue à 33min d’ Uxue, mais ça semble difficile à combler pour le podium…

– Quelques batailles sur cette dernière partie : entre Magdalena et Jasmin Paris pour le top 5

– Entre Yanxing Ma, Silke Koester et Susana Simoes pour les places 11-12-13

 

Evolution et le point à la Flégère avant la dernière descente :

f-ecart-flegere

– Andrea revient encoreeeeeeee, moins de 10min, incroyable… connaissant les qualités de descendeuse de Caro, ça s’annonce difficile pour Andrea, mais sait-on jamais…

– Juliette Blanchet grappille encore mais le podium est trop loin à 30min, on ne souhaite pas malheur à Uxue !

 

Qui a été plus vite dans la descente sur Chamonix ?

f-derniere-descente

– Andrea, incroyableee, toujours là… il s’en aura fallu de peu pour qu’elle revienne !!

– Bon certainement que Caro a contrôlé pour que tout se passe bien et pas de désillusion de dernière minute…

– Juliette reprend encore du temps sur Uxue, quelle superbe fin de course de Juliette !!

CHAMONIX – ARRIVEE

f-class-final

– Et c’est la grande, très grande victoire pour Caroline Chaverot qui confirme sons statut d’extra-favorite et d’ogre 2016 mais que se fut dur et incertain jusqu’à l’arrivée… à peine 7min d’écart !! Très grand bravo Caro !! Elle a tout gagné cette année, peut-être sa plus difficile victoire ici mais de loin la plus belle et la plus mythique, c’est fait !!

– Que dire d’Andrea Huser la Suissesse ? On ne l’attendait pas à tel niveau, elle a poussé Caro dans ses derniers retranchements, elle n’était pas loin de braquer la banque, il y a des 2ème places qui valent de l’or et celle-là, vaut largement l’or !! Enorme bravooo Andrea !

Uxue Fraile Azpeitia, l’espagnole, aura résisté comme il faut à la déchaînée Juliette pour conserver ce formidable podium, la force tranquille, toujours présente, chapeau Uxue !

Juliette Blanchet, Juliette, on ne l’attendait pas forcément à cette place… 4ème, une place souvent frustrante… mais certainement pas là ! C’est une superbe médaille en chocolat, aime-t-elle le chocolat ?

– 5ème l’américaine Magdelena Boulet, une « star » aux USA qui a remporté beaucoup de course là bas, encore peu connue en Europe, ça viendra, et nulle doute qu’elle reviendra pour un podium ici !!

– On remarquera 12 nationalités différentes dans les 20 premières filles, c’est assez rare !

Si l’on compare les 2 moitiés de course :

f-2-moitie– Andréa Huser est la plus rapide, on aurait pu le deviner avec sa remontée sur Caroline, ça n’était vraiment pas loin…

– Ces 2 filles ont mis plus d’1h d’écart avec les poursuivantes sur la 2ème moitié…

– 3ème temps pour Juliette !

– Au meilleur ratio, c’est la Hongroise Ildike qui perd le moins de temps entre la 1ère moitié et la 2ème moitié !

 

Et au final, voyons voir l’évolution des favorites « à la cote ITRA » :

f-evolu-itra

Rendez-vous l’année prochaine !!
Biensur : toute cette analyse se veut objective mais ça reste forcément un peu subjectif au fond…

 

Par F.M.


2 réflexions sur “DECRYPTAGE ET ANALYSE UTMB 2016

Laisser un commentaire